Déplacement à Edimbourg

Après la victoire sans équivoque contre Bayonne, bonus offensif en sus, c’est Edimbourg qui est au menu du Stade Français Paris les 10 et 15 décembre au titre du Challenge Européen.

Dans cette compétition, Edimbourg, grâce à sa dernière victoire face aux Harlequins à Murrayfield, a relancé les nôtres défaits séchement à Londres lors de la deuxième journée.

Deux victoires face aux Ecossais sont envisageables.

  • Parce que Edimbourg ne l’a remporté que 5 fois depuis le début de la saison (2 fois en Challenge, 3 fois en championnat pour 7 défaites, ils se sont inclinés au Pays de Galles le week-end dernier face aux Ospreys. Ils ne précédent, au classement de la Ligue Celte, que les modestes équipes de Zèbre et Trévise.
  • Parce que Paris s’il renouvelle sa dernière prestation peut l’emporter contre quiconque.

Viendraient ensuite l’éventuel cadeau de Noël en faisant tomber Clermont à Michelin et pour clore l’année, une revanche souhaitée contre Brive, qui serait la meilleure réponse à sa cohorte de supporters indignes (cf. la dernière rencontre à Jean Bouin et le match aller à Amédée Domenech).

D’aucuns diront que nous sommes là en plein rêve ! Pourtant il est permis, avec la dynamique de la victoire retrouvée, d’espérer que se concrétise une deuxième partie de saison plus conforme à notre statut, plus en lien avec nos justes espérances.

Nous serons 36 AMIS derrière nos joueurs à Edimbourgh ce samedi afin de confirmer le résultat obtenu face à l’Aviron Bayonnais. Près d’une centaine si on additionne l’ensemble des supporters.

Nous y croyons. Allez Paris, allez

Par Yvon Cauchois

murrayfield2
Déplacement à Edimbourg