Et maintenant

Je vous remercie pour votre mobilisation sur ce qui nous a paru être une juste cause.
J’ai entendu ici et là que nous avions gagné le combat. Je n’utiliserai pas cette métaphore pour ma part, mais me réjouis de ce dénouement heureux, du moins pour le moment. Je remercie le président M. Savare de ne pas s’être obstiné contre l’avis de tous, sur ce projet insensé. Merci sincèrement d’avoir entendu nos protestations et nos motivations.

Il est maintenant temps de passer à la reconstruction et la mobilisation sur le terrain et dans les tribunes afin de voir à nouveau l’avenir en rose. 
J’espère que les joueurs seront dignes de cet engagement après ce soutien sans faille de la part des associations et que très rapidement ils sauveront sportivement le club.
Il est en effet intéressant de constater que cet épisode tumultueux a eu pour effet de galvaniser et donner un second souffle aux deux clubs voués à la relégation en pro D2. Bayonne ayant gagné ce week end 24 à 20 face à l’UBB et Grenoble ayant arraché les points du match nul, 23 à 23 contre le RCT.
L’avenir financier de notre club ne nous appartient pas, mais croisons les doigts pour qu’une bonne solution (arrangeant tout le monde) soit trouvée. 
On souhaite aux joueurs de très vite se remobiliser et rassurer rapidement les supporters et les éventuels repreneurs.

L’heure n’est donc plus au palabre mais à l’action.

Pierre-jean PASCAL
Président de l’association Les Amis du Stade Fraçais