La semaine stadiste, s7

Samedi 11 février

Comme d'habitude dirait Claude François, comme d'habitude, match perdu à l'extérieur, et qui plus est chez l'un des derniers de la classe : Bayonne. C'est certain, on ne pourra pas s'en sortir de cette manière car nos adversaires dans la course aux barrages ne seront pas toujours aussi sympas et ne perdrons pas forcément leurs matchs, ce qui est le cas en ce moment.
Point positif quand même, ce coup là nous n'avons pas totalement pris l'eau et avons pu sauver le point de bonus défensif, le premier à l'extérieur depuis bien longtemps, on se console comme on peut. Espoir aussi avec la prestation de Paul Sackey qui revient peu à peu à son vrai niveau et çà, c'est une vraie bonne nouvelle. Mais quand même quel gâchis !

Dimanche 12 février

Bien évidemment, comment ne pas revenir sur cet immense fiasco dû au report du match du Tournoi France-Irlande d'hier soir. Pour une fois, je ne pense pas que cet état de fait soit de la faute du diffuseur, le seul décideur dans ce cas étant le "vénérable" Comité des Six Nations seul habilité à la gestion dudit Tournoi et dernier bastion britannique parmi les hautes instances du rugby. Là on peut dire que l'on est resté au Moyen- Age.

Les places seront remboursées et c'est bien normal, mais tout supporter qui se déplace le sait très bien, la place de stade n'est pas le plus important dans le budget prévu à cet effet. L'hôtel, le train ou l'avion représentant une partie beaucoup plus importante, et de cela, tout le monde s'en moque, cela vaudrait le coup que tout le monde boycotte le prochain France-Irlande, pourquoi ne pas rendre la monnaie de leur pièce à ces organisateurs qui se foutent comme de l'An 1 du cochon de payant que nous sommes.
Que penser de plus du nouveau doublon qui ne va pas manquer de nous tomber sur la figure et qui va une fois de plus pénaliser notre équipe.

Lundi 13 février

Si nos Bleus sont restés au vestiaire samedi soir, d'autres Stadistes ont pu jouer leur match du Tournoi. Duel fratricide à Rome où la Squadra de Sergio Parisse se mesurait à la Rose de Tom Palmer. Sergio a fait un grand match mais n'a pu permettre à son équipe de remporter son premier Italie-Angleterre. Ce ne fut pourtant pas faute d'avoir essayé et l'issue de cette rencontre peut laisser de gros regrets aux Italiens qui ont poussé les Anglais dans leurs derniers retranchements. Ce n'est que partie remise Sergio ! Bon match également pour Tom Palmer.

Jonathan Danty, lui, a été défait par les moins de 20 ans Irlandais 13 à 12. Toujours pas de matchs de jeunes ce week-end,la faute là aussi aux intempéries.

Mardi 14 février

Plus fort que "Plus Belle la Vie", le feuilleton vedette de France 3, voici "Où ira Chabal". On ne sait encore combien il y aura d'épisodes, mais çà nous promet du lourd et un suspense à tout casser. Après le premier épisode et un départ du Racing, dans le second le barbu favori des Français qui ne connaissent rien au rugby serait proche du Stade. Je me demande si je vais aimer cet épisode, car je ne suis pas un fan des films catastrophe.
La presse nous apprend que Tom Palmer nous quitterait à la fin de la saison et retrouverait son pote Haskell actuellement en Nouvelle Zélande, au London Wasps, à suivre.

Mercredi 15 février

Quatre Stadistes sont donc présents dans la liste de Philippe Saint André pour le match contre l'Ecosse : Attoub, Szarzewski, Papé et Julien Dupuy. Pas sûr que cela fasse le bonheur de Michael Cheika, mais il faudra faire avec.
En vue de la rencontre contre le RCT samedi prochain, Parisse et Burban ont été ménagés par le staff, il est vrai que pour le Capitaine de la Sqadra,les cadences sont infernales car Sergio prend très au sérieux, et c'est tout à son honneur, ses fonctions de Capitaine.
Bonne nouvelle par contre, Anton Van Zyl ne devrait pas tarder à retrouver les vertes pelouses du Top 14, un retour de poids qui ne nous fera pas de mal.

Jeudi 16 février

Le Président Savare monte aux créneaux et demande le report du match contre Brive prévu le jour de France -Irlande "2". Tout à fait logique cette démarche, car comment défendre nos chances avec une équipe qui une fois de plus devrait se déplacer sans ses internationaux. De plus, rien n'oblige les clubs du Top 14 à mettre leurs joueurs à la disposition du sélectionneur, cette date étant hors calendrier international. Pas simple tout cela, et dire que certains parmi nos présidents de club souhaitent passer à un Top 16, si je vous donne leurs noms vous allez penser que j'en veux toujours aux mêmes, c'est pourquoi je ne vous dirai pas que Jacky et Mourad sont dans le coup.

Vendredi 17 février

Demain nous allons retrouver le Stade de France, espérons qu'il soit praticable et que le match puisse avoir lieu ! A priori pas de soucis à se faire pour le retour à Paris de Mathieu et de Bernie, sans oublier Geoffrey Messina, un peu plus discret quand même que ses deux petits camarades. Inutile de se faire du cinéma, le RCT est une grosse écurie, pleine de joueurs de grand talent, et si eux font le "Pilou Pilou", peu de chance que nous faisions du "Pilé Pilé". Mais ce qui est certain c'est que nos Stadistes doivent prendre ce match par le bon bout, et n'hésitent pas à envoyer du jeu, ce qui fait leur force à domicile. Les deux derniéres levées à Saint Denis contre le Racing et Clermont ayant prouvées que tout est possible pour cette équipe, même contre les ténors du Championnat. A priori, nous devrions être au complet, alors "Haut les Coeurs" et cueillons le muguet, même si ce n'est pas encore l'époque.

Bon match à tous et à la semaine prochaine.