Un grand bravo !

Un de nos Amis, Pierre-Jean PASCAL, nous relate Stade Français Paris – La Rochelle :

Un grand BRAVO au Stade Français Paris !

Ce vendredi 20 avril un match épique et haletant a eu lieu au stade Sébastien Charléty, rempli par plus de 10 000 passionnés. Les "rose et bleu" accueillaient la modeste mais non moins talentueuse équipe des "jaune et noir", tout de blanc vêtu pour l'occasion.

Cette fameuse équipe de La Rochelle qui la semaine précédente avait battu Castres à domicile.

Un bon début de match à mettre à l'actif des "rose et bleu". Cependant les Parisiens n'arrivaient pas à concrétiser ces temps fort par un essai. Le mur blanc Rochelais était infranchissable. Seulement trois points de marqués au pied après une domination de plus d'un quart d'heure.

Puis le réalisme et le talent Rochelais est venu frapper un première fois. En effet,la première possession du ballon est finalisée par un très bel essai. Il s'en est suivi un passage à vide des Parisiens avec des fautes et des pénalités à répétition. Le score passe très rapidement à 11 – 3 pour les visiteurs.

A un peu moins de la demi-heure de jeu, le réveil du stade avec l'irremplaçable Bastareau ramène l'équipe de Paris à un point. Une dernière pénalité transformée par la Rochelle renvoie les deux équipes aux vestiaires avec quatre points d'écart en faveux des Rochelais au tableau d'affichage.

La deuxième mi-temps repart sur les chapeaux de roue avec une équipe de Paris très offensive. On note surtout beaucoup d'envie, et la ferme intention de reprendre l'avantage au score. Un essai transformé à la 45ème minute permet à Paris de reprendre la tête. Mais ce ne fut que de courte durée car, 4 minutes plus tard, alors que Paris a la main sur le ballon, une interception assassine propulse La Rochelle en tête.

Quelques minutes plus tard, et c'est le tournant du match, La Rochelle malmenée est contrainte d'effectuer une série de fautes près de sa ligne. L'arbitre sanctionne l'équipe visiteuse d'un carton jaune.

La déferlante Parisien se concrétisé alors par un splendide jeu, plein d'audace et de malice, comme en témoignent les essais en coin de Phillips ou de Southwell. En dix minutes, quatre essais sont inscrits. Le score est de 41 à 16. La victoire ne peut plus échapper aux Parisiens. Un dernier essai d'orgueil de La rochelle réduit le score à 25 points et prive le stade du Bonus offensif.

Le match se termine par un 100% (7/7) au pied de l'excellant Dupuy ainsi qu'une combattivité, une envie de jouer des parisiens et une forte possession de ballon ponctuée par de nombreux temps de jeu.

Pink is beautiful.