La semaine stadiste, s41

Samedi 8 octobre

Ah ! Que j’aime cette spécificité bien française, la mauvaise foi. Tout le monde en cette fin de matinée porte aux nues cette équipe que la France entière vouait aux gémonies il y a si peu. Jean-Pierre Rives fut le seul à dire que l’équipe de France n’était pas morte et que l’on allait voir ce que l’on allait voir, sus au British, aux armes citoyens !!! Bien vu « Casque d’Or ».

Tant mieux, nos Stadistes de la maison bleue continuent l’aventure, et quelle aventure ! La plus belle pour un rugbyman. Je vous envie tous les deux et je vous souhaite que le meilleur soit à venir. Je vois que Madame Szarzewski n’a pas oublié de mettre dans les bagages de son talonneur de mari cette vieille chaussette rouge qui lui porte bonheur. Et que dire de Pascal qui retrouve le niveau qui avait fait de lui l’un des meilleurs seconde ligne que le pays ait connu.

Sorry Tom ! Sayonara James ! (ceci uniquement pour les initiés). Pour Tom c’est certain, le retour à la Cité U ne sera pas facile. Soyez sympas les gars ne chambrez pas trop, car son retour va nous faire du bien et permettre à nos deux secondes lignes de souffler un peu. Mais quand même ces Anglais,décevant isn’t ?

Dimanche 9 octobre

Il n’en reste plus que deux, nos frenchies, car les vaillants argentins ont rendu les armes face aux « Blacks ». Mais, telle la chêvre de M. Seguin, quelle résistance, quel courage, quel culot, quelle vaillance !!!!
Ces gaillards m’ont foutu la chair de poule durant les hymnes. Voir »Super » Mario et notre Rodrigo, pourtant habitués depuis des lustres à ces avant-matchs, avoir les yeux humides et hurler (le mot n’est pas trop fort) « L »Himno Nacional Argentino », cela ne peut laisser insensible. Rodrigo, je ne sais combien de temps encore vous resterez parmi nous, mais j’espère que les dirigeants stadistes sauront vous rendre l’hommage que vous méritez, car pour vous, peut importe le maillot, vous ne trichez jamais (bon, en mêlée peut être, mais toujours pour la bonne cause). Quant à vous Mario, nos petits jeunes de première ligne se frottent déjà les mains, que de choses à apprendre d’un tel monument. Quand on pense que votre premier match sur le banc du Stade sera peut être contre l’ASM, dur !.
Je n’oublierai surtout pas Martin Rodriguez, Felipe Contepomi et Gonzalo Tiési. Je pense que quand tout ce petit monde aura récupéré, aussi bien physiquement que moralement, le soleil va revenir sur Charléty.

Lundi 10 octobre

Pas de résultats de nos équipes de jeunes en ce lundi. Les divers championnats faisant relache pour laisser la place aux challenges inter-comités. Les jeunes pousses Stadistes alimentant en grand nombre les équipes du Comité Ile-de-France, pourquoi ne pas donner leurs résultats. En Taddéi (moins de 16 ans), Ile -de- France bat Flandres 67-0, en Taddéi (moins de 17  ans), Ile-de-France bat Flandres 22-0 et enfin en moins de 18 ans, Ile-de-France bat Flandres 66-0. Quand même cher pour nos hôtes.

Entraînement à la Cité U mercredi et vendredi. Cela vaudra le coup d’aller voir qui a repris parmi les mondialistes.

Mardi 11 octobre

Il y a quand même un Stadiste dont je n’ai pas encore parlé depuis le début de la « World Cup », et pourtant ce n’est pas le moindre. On a tendance à oublier que Marc Liévremont fut du début de la nouvelle histoire Stadiste. En effet Marc est arrivé au Stade en 1997 et fut du premier titre en cette saison 1997-1998. En tant que Stadiste, il fut sélectionné pour la Coupe du Monde 1999 et joua la finale malgré une blessure importante aux adducteurs. L’Homme a une force de caractère au-dessus de la moyenne, quoique certains en pensent. Il reste fidéle à ses convictions et çà, çà se respecte. S’il ne renouvella pas son contrat à la fin de la saison 1999-2000, c’est parce qu’il fut le seul à l’époque, à soutenir Georges Costes, débarqué par les joueurs, ce qui le priva de la finale de Championnat contre Colomiers.
Bien-sûr ses résultats avec les Bleus peuvent prêter à discussion(s), mais cela vaut il la peine d’attaquer l’homme, pas certain ! Et puis mettons – nous à sa place (ce que tout supporter français a déjà fait). Vu le nombre de sélectionneurs que notre Pays compte, comment satisfaire tout le monde ? Lui ne lit pas à la presse les doléances des joueurs et est resté droit dans ses baskets. Respect !

Mercredi 12 octobre

Un ancien Stadiste aussi qui revient de loin, de très loin. Il s’agit de Grégory Mahé, au Stade de 2003 à 2005, donc Champion en 2004. Grégory a été victime d’une rupture d’anévrisme le 6 mai dernier. Un miracle que le garçon soit encore parmi les siens. Pour un joyeux drille comme lui, e rire fut la meilleure des thérapies et Grégory est en passe de gagner son plus beau match. Il faut en même temps saluer l’attitude de son Club, l’US Carcassonne, qui alors qu »il était au chomage lui proposa un nouveau contrat.Grégory devrait bientôt retrouver les terrains. Elle est pas belle la vie ! Heureusement malgré le rugby pro, certains clubs ont encore des valeurs, mais cela devient de plus en plus rare. Ah le bonheur d’une simple poignée de main pour accord ! Hélas il n’y a pas que le rugby où certaines valeurs ont disparu.

Jeudi 13 octobre

Des valeurs, le Stade en a encore et c’est heureux. En effet, quatre de nos Stadistes se sont rendus à la prison de Fresnes pour y animer une scéance de rugby. Bravo et merci à David Attoub, Djibril Camara, Rémy Bonfils et Rabah Slimani et à la Fédération qui pour une fois a pris une bonne initiative. S’ils y retournent, ils rencontreront peut être Olivier Missoup qui s’est mis dans le caca après son altercation avec Rémy Martin. Bien sûr je ne souhaite pas au Toulonnais une telle issue, mais au niveau valeur une telle attitude doit être lourdement sanctionnée. Pas plus belle l’attitude de son Président, mais cela c’est moins surprenant.

Vendredi 14 octobre

Entraînement à la Cité U en cette superbe fin de matinée. Peu de supporters, tant mieux, plus pour les autres. L’équipe pour dimanche se précise. Nous devrions enregistrer les rentrées de Sergio, de Scott LaValla (très sympa), de Paul Williams et peut être de Julien Arias. Entraînement très sérieux avec certaines combinaisons alléchantes. On dit que l’on joue comme l’on s’entraîne, donc je suis optimiste pour le match de dimanche.
J’ai bien aimé aussi cet état d’esprit qui régne chez nos joueurs. Damien Webber est venu rendre une petite visite à ses anciens coéquipiers, tous avaient un grand sourire en l’apercevant et les retrouvailles furent très chaleureuses. Ancien lyonnais Damien, mais nous allons en retrouver d’autres dimanche : Vigouroux, Raffault et bien sûr Arnaud Marchois. Ah Arnaud ! Je regrette que nous n’ayons pas rendu à Arnaud tout ce qu’il a pu nous donner. Sous des dehors rigolard, ce jeune homme fut, et pendant de longues années, ce que les anciens nomment avec respect: « un seconde ligne de devoir ». Arnaud a toujours répondu présent et il ne peut en être que remercié. Ce sera avec beaucoup de plaisir, mais aussi un peu de tristesse que nous allons le retrouver dimanche.
Bon, elle se termine cette semaine, et ce n’est pas trop tôt, car l’actualité Stadiste ne fut pas trop fournie, et pour votre serviteur ce ne fut pas facile tous les jours.
Tiens au fait, des semaines comme çà la presse me coute une fortune, ne pas oublier mes notes de frais…

Allez bonne soirée, bonne nuit et n’oubliez pas vos réveils demain, les Amis seront à partir de 9h à ‘L’OLIVIER » Boulevard Brune.

Partagez !