La semaine stadiste, s14

Samedi 31 mars

Bon, c’est vrai, dans tous les bons clubs de supporters de rugby, on vous dit, et à juste raison : « Respectez l’arbitre ». Mais pour une fois, même si je le respecte, je trouve déplorable l’arbitrage de Monsieur Poite lors de ce match, oh combien capital contre Toulouse. Il faudrait qu’il m’explique pourquoi deux poids deux mesures. Pourquoi accorde-t-il un essai aux Toulousains, essai entaché d’un écran, et refuse -t-il le même essai à nos Stadistes ? De plus son attitude en première période nous a rappelé le Gastou de la meilleure époque. On peut douter du niveau international de nos arbitres.
Ces décisions « Abracadabranquesques « , coutent certainement au Stade sa place en barrage, et çà, c’est grave quand on connait l’importance financière d’une présence en phases finales et par là même d’une participation en HCUP.
A remarquer quand même que pour ce match contre Toulouse, il y eu pratiquement 75 000 spectateurs, soit 20 000 de plus que pour la réception de ces mêmes Toulousains par le Racing. Pas mal.

Dimanche 1 avril

Nos Espoirs continuent leur course en tête, nouvelle victoire contre Castres 26 à 9, seuls les Rochelais peuvent encore les priver du titre. Chez les plus jeunes, les « Alamercery » se sont imposés face à La Rochelle 57 à 3 et les « Gaudermen  » l’ont également emporté face aux mêmes Rochelais 18 à 3.
En parlant des jeunes du Stade, grosse crise au sein de l’école de rugby dont certains éducateurs ont claqué la porte. A suivre, mais ce n’est jamais bon ce genre de querelles intestines.
Les finances étant ce qu’elles sont, l’année prochaine s’annonce délicate pour certains qui déjà cherchent des solutions. Tomas Savare et Jacky Lorenzetti se seraient rencontrés dans le plus grand secret pour étudier la possibilité de fusionner en vue d’un grand club francilien, où jouera cette nouvelle entité parisienne reste un des seuls points de désaccord. A suivre également.

Lundi 2 avril

Cela me fout en rogne alors, je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet. Mais la désinvolture de Djibril Camara me laisse pantois. Oublier une fois passe encore, deux ce n’est déjà plus pardonnable, mais trois c’est se foutre de la gueule du monde. Alors qu’il vient de resigner au Stade, c’est bien mal récompenser ses dirigeants de leur confiance. Où as-tu la tête Djibril ? Des problèmes de dopage dans le monde du rugby réapparaissant, l’addition risque d’être salée.
Je le dis et je le répète, attention à Exeter. Nos futurs adversaires en Amlin se sont payés les London Irish et confortent leur cinquième place. Méfiance, un anglais reste un anglais.

Mardi 3 avril

A première vue les négociations en vue du départ de Byron Kelleher sont au point mort, mais est-ce étonnant ? Le Stade n’est nullement disposé à verser au néo-zélandais les indemnités qu’il réclame. Mais le garçon est en fin de carrière et il ne va pas lacher le morceau comme çà. On aurait dû, du coté du Stade, le payer au rendement, il aurait surement couté moins cher.

En tous cas pour le moment, il ne s’entraîne plus, mais est ce vraiment un changement.

Mercredi 4 avril

Demain soir nos Stadistes vont pour la seconde saison d’affilée, jouer un quart de finale européen à domicile. Nos illusions en championnat en ayant prises un coup le week-end dernier avec cette défaite subie face aux Toulousains, l’Amlin devient le seul moyen de jouer la HCUP la saison prochaine, à moins d’un miracle.
Bien sûr en cas de qualification, la tâche ne sera pas aisée, car que ce soit à Toulon ou chez les Harlequins, le voyage s’annonce périlleux. Personnellement, un petit voyage londonien ne serait pas pour me déplaire, non seulement par goût de revanche, mais aussi parce que je ne supporte pas l’attitude du public toulonnais.

Jeudi 5 avril

Mission accomplie, mais comme je l’avais prévu, ce fut loin, trés loin même d’être une promenade de santé. On peut même dire un grand merci à notre ancien joueur Ignacio Miéres qui a trois minutes de la fin du temps réglementaire a raté l’immanquable avec un drop face aux poteaux. Muchas Gracias Hombre. La prolongation paraissait inévitable, mais une inspiration de Julien Dupuy nous a sorti d’un drole de m……
Mais ce qui restera surtout de cette soirée, c’est le formidable moment de convivialité que nous avons partagé avec nos nouveaux Amis des « Exeter Chiefs ». Quel bonheur cet avant-match, et cette remontée main dans la main, drapeaux emmêlés, au son des tambours, vers Charléty. Merci à vous amis Anglais, merci pour votre amitié et pour cette leçon de supporters que vous nous avez donné. Leçon aussi de la part de vos joueurs qui malgré la défaite sont venus vous saluer après le match pour longuement vous remercier de tous les efforts que vous avez fait pour les soutenir.
A bientôt, nous l’espérons et « Good Luck  » pour la suite.

Vendredi 6 avril

Ce sera donc au Rugby Club Toulonnais que nous rendrons visite pour cette demi-finale. Vu le niveau des Varois, ce ne sera pas une partie de plaisir. Très impressionnants les Rouges et Noirs de la rade, qui poutant n’étaient pas face au premier venu. Même pour le Brennus, les Toulousains et les Clermontois, que l’on présente comme grands favoris ont du mouron à se faire.
Maintenant justement, il va falloir préparer le déplacement en Auvergne pour essayer de garder une petite chance de barrages. Pas facile, mais a l’impossible nul n’est tenu.

Bon week-end pascal et bonne semaine à toutes et tous.

Partagez !