La noix du 22

Il se passe toujours quelque chose ! Les concurrents furent nombreux sur la ligne de départ cette semaine.

L’EPCR et son bricolage d’accession aux huitièmes de finales de la Coupe d’Europe. Il se refuse vraiment à nous considérer comme des adultes. Nous avons bien compris que la compétition faisait rentrer des espèces sonnantes et trébuchantes dans l’escarcelle de l’institution et dans celle des clubs.

Dites-le clairement en annonçant une nouvelle compétition et non une explication alambiquée sur les matchs du printemps !

Autre compétiteur à la Noix : l’ensemble des commentateurs et consultants du rugby. Tous (?) nous serinent depuis longtemps qu’il n’y a pas d’en-avant sur un arrachage !

Que nenni rappelle Jérôme Garcès, « que le public (sic) révise sa copie  » ! Crédules, nous faisions confiance aux professionnels de ce sport ! Confirmation que l’arbitre a toujours raison.

Finalement la Noix est attribuée à Rugbyrama et à Midol (et aux instances du rugby… vous allez comprendre pourquoi !) qui n’a pas corrigé ce matin dans son édition.

Comme tous les amateurs de rugby, nous regardons les résultats des autres championnats et scoop hier : Worcester-Newscastle 0-0. Pas d’essai, pas de pénalité, encore moins de drop ! Mystère ! 

Tracy, supportrice des Warriors, est contactée sur le champ. A cause du Covid, le match a été déclaré perdu pour les Falcons. CQFD. Cela n’a rien à voir, dans cette hypothèse, avec nos 28-0 hexagonaux. Là où cela devient encore plus cocasse, c’est en matière d’attribution des points. En Premiership, 4 points au  » vainqueur « , 2 points au « perdant » Covid, pas de goal-average. En TOP 14 : 28-0 et 5 points pour le « vainqueur  » et 0 pour le « perdant ».

Une Noix pour cette cacophonie et sa transcription littérale dans la presse…

Yvon Cauchois 

Président de l’association des Amis du Stade français Paris

Partagez !