La noix du 28

Ne soyons pas mesquins ! On aurait pu l’attribuer à Maro Itoje, au demeurant l’un des meilleurs deuxième ligne du monde, pour sa performance face à Galles hier : être sanctionné 5 fois dans un même match. Pascal Gaüzère n’a jamais brandi le moindre carton jaune ! De mémoire de supporter ( ?) on n’avait jamais vu cela. Ou l’accorder à Eddie Jones, le sélectionneur Anglais, pour son impassible deuxième défaite dans le Tournoi ! Non !

Tous auraient eu raison d’y percevoir la trame d’une basse vengeance…

L’autodérision étant insuffisamment mise en valeur, nous allons accorder notre Noix d’honneur à la « Bubble Gate », à la  « French Farce », comme les tabloïds Britanniques ont affublé la débâcle virale au sein du groupe France. En soi, l’affaire est triste : le match est annulé, les joueurs peuvent souffrir de conséquences dans leur chair, les clubs de TOP 14 doivent légitimement s’offusquer de retombées négatives dans leur organisation. La cocasserie est née tout simplement de l’imbroglio entretenu et développé par les dirigeants eux-mêmes.

C’est quoi le problème ? La définition d’une bulle * ? Une poignée de porte * ? Une gaufre romaine mal embouchée * ? Un préparateur physique fusible * ? Un septiste payé par l’adversaire * ? Un espoir du Stade Français Paris déçu et rancunier * ?

Cette Noix, staff du XV France, vous l’avez bien méritée. Et si, la semaine prochaine, vous faites encore mieux (difficile !), rien ne nous interdira de vous la proroger une semaine supplémentaire…

(*) Nous ne sommes pas sérieux, nous plaisantons.

Bord de Touche y reviendra.

Yvon Cauchois

Président de l’association des Amis du Stade français Paris

Partagez !