Epilogue à l’épilogue : ILS S‘EN VONT

11 juin 2021. Les semaines se suivent et ne se ressemblent guère là est la brillante incertitude du sport. Un épilogue à l’épilogue s’impose. Il est tout à fait nécessaire de clore cette saison sur une note positive à l’image des bons moments que nos ROSES nous ont fait vivre durant toute cette saison 2020-2021. Force est de constater que les espoirs de Dominique, de Stéphane, de Jean-Pierre et des supporters parisiens se sont envolés au gré du vent mauvais en soirée à la Défense Arena. Mais qu’importe, merci à tous nos ROSES de nous avoir fait rêver tout au long d’une semaine riche en péripéties et chargée de beaucoup d’émotion. « François et Domi ont bien vibré là-haut pour le Stade Français» dixit Michel, un de mes amis.

ILS S‘EN VONT

En toute humilité et avec beaucoup de sympathie, disons merci à tous nos ROSES. En ces temps si particuliers, merci de nous avoir gâtés avec une belle saison particulièrement réussie. Le baroud d’honneur aura été de haute facture. Nous n’oublierons pas la série de six belles victoires acquises de haute lutte. Elles resteront au fond de nos cœurs bien à l’abri pour de temps en temps nous remémorer tous les beaux et bons moments qu’elles représentent.

ILS S‘EN VONT

Avec gratitude et sans penser à demain, un grand merci à tous nos ROSES pour nous avoir fait vibrer, pour avoir apporté dans nos cœurs des élans de joie et de bonheur et pour nous y avoir fait croire jusqu’au dernier moment. L’issue du 11 juin 2021 ne fût pas favorable. Qu’importe, le bonheur est ailleurs. Nous avons acquis la certitude qu’une nouvelle voie vient de s’ouvrir et que demain sera fait de jours qui chanteront. Et avec beaucoup d’ardeur nos yeux et nos cœurs se tournent vers un futur serein. 

ILS S‘EN VONT

En guise d’au revoir, pourquoi ne pas entonner avec ferveur et en chœur ce chant de nos tendres années “Non, non, non, non, nos ROSES ne sont pas morts. Non, non, non, non, nos ROSES ne sont pas morts. Car ils jouent encore. Car ils jouent encore…”. Voilà donc une fin de chant tout à fait politiquement correcte.

ILS S‘EN VONT

Au nom des Amis et en mon nom propre un dernier grand merci pour cette saison à tous nos ROSES. Souhaitons leurs, dans un premier temps, de très bonnes et régénératrices vacances, beaucoup de soleil et de sables chauds. Puis viendra le temps de construire, mais ceci sera une toute autre histoire…

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Allez le Stade !

Par Jean-Michel Gomit – Ancien Président des Amis du Stade Français Paris

Partagez !