Tension ? Que nenni !!!

Petit aparté avant le coup d’envoi. Une fois n’est pas coutume, un petit coup de gueule… Les supputations (et/ou suppositions) de certains cette semaine étaient sans aucun doute tout à fait gratuites, malvenues et infondées.
Honte à eux, ils se reconnaîtront. Ils devraient éviter de blablater sur des contingences sans intérêt se situant bien en dehors des limites du terrain, c’est un comportement pouvant devenir vite nauséeux.

D’où la démonstration à suivre : Tension !!! Que nenni !!!
10 octobre 2021, stade Jean-Bouin. Nous y sommes, une assistance moyenne due à la programmation extravagante pour une des plus belle affiche du calendrier (bravo à l’intelligence télévisuelle !). Les supporters ensembles, avec la même verve et la même jovialité expriment leur bonheur d’être bien présents, ils chantent, ils rient, il fait bon à Jean-Bouin ce soir.

Un début fort incertain des Stadistes : 5ème un sauvetage. Enfin 1ère sortie des 22 m, jeu équilibré sur la ligne des 50 m. Puis, le Stade met le feu, le stade enflamme nos cœurs, un plongeon extraordinaire de Waisea au bout de l’effort, le compteur est ouvert (5 – 0, 14ème) puis 8 – 0 (17ème).

Les « Rose et Bleu » accusent le coup, les « Jaunards » marquent (8 – 3, 22ème). Les « Arvernes de Lutèce » s’enflamment. Peu de réussite, beaucoup d’inachevé, un peu de gâchis mais les « Rose et Bleu » persistent, ils animent et nous font plaisir (11 – 3, 27ème).
Le combat continue de faire rage, les Clermontois se montrent présents, prennent l’ascendant et assurent 3 nouveaux points (11 – 6, 33ème). Bien finir cette mi-temps serait un rêve, les occasions manquées ressurgissent (11 – 9, 39ème). La pause apportera sérénité et apaisement.

La mi-temps prend fin, nous sommes donc de retour pour de nouvelles aventures. Alea jacta est. Soyons philosophes, c’est lundi dans quelques heures (le 11/10, the « Constance day »). Début en demi-teinte, tout se passe dans l’entre-champ.
Et soudain, comme un grand albatros, Sekou surnage, avance (ses ailes de géant ne l’empêchent pas de marcher) et passe le ballon (tout le monde l’applaudit) puis Waisea plonge pour un doublé (16 – 9, 50ème).

Petite éclaircie suffisante à notre bonheur, le ciel nocturne (horaire oblige) est serein, nous imaginons la « voie lactée ».

Tension !!! Que nenni !!! Sursaut clermontois, le temps s’écoule, les points gâchés s’accumulent pour les Stadistes. Les tambours et la chorale des « Arvernes de Lutèce » nous ravissent par leur énergie, toujours en soutien. Reste 20 minutes. Le feu s’atténue. La flamme « Rose » y est-elle ? Et un éclair de lucidité, certainement l’action la plus aboutie des « Jaunards », vive et bien maîtrisée, essai clermontois (16 – 14, 61ème).

Les « Arvernes de Lutèce » tout à leur bonheur s‘expriment dans la joie et la bonne humeur. Puis vient la 68ème minute (tournant du match), suite à un contre limpide, une course effrénée et une erreur technique clermontoise, les « Rose et Bleu » font l’économie d’un essai transformé. Ouf ! Petit miracle ! Le score reste inchangé. Est-ce reculer pour mieux sauter ?

Le sprint final est lancé. Le courage suffira-t-il ? Sekou une fois de plus déterminant (19 – 14, 61ème).
Désormais chaque seconde compte, ne rien lâcher devient le leitmotiv Stadiste. Les tribunes s’animent, le public parisien est au soutien de ses « Rose et Bleu » (22 – 14, 79ème). Il ne peut plus rien arriver de fâcheux (mathématiquement), le décompte final arrive 5, 4, 3, 2, 1.

Coup de sifflet final, le ballon du match passe au-dessus du bloc des « Amis », mais ce soir Michèle ne sera pas touchée. Nos « Rose et Bleu » ont bien tenu le second acte (11 – 5), légèrement mieux que le premier.

Nos « Rose et Bleu », armés de courage et avec un esprit de groupe revigoré, nous ont réjouis et nous en sommes vraiment ravis. Bravo pour cette belle victoire du cœur. Bonne suite de saison aux Clermontois et aux « Arvernes de Lutèce ».
Alors à nos détracteurs, un simple « Tension !!! Que nenni !!! » (CQFD).
Allez le Stade !

Jean-Michel GOMIT, Ancien Président des Amis du Stade Français Paris

Partagez !