Orange à l’UBB

Les déclarations passées, à l’endroit de ses adversaires, ne seront pas gommées par ses prestations ultérieures. Christophe Urios ne nous empêchera pas de penser qu’il est surtout préoccupé par son ego, aussi bonhomme soit-il.

Force est de reconnaître toutefois que ses méthodes sont entourées d’un certain succès. Tous ses joueurs avaient sans doute dévoré son dernier livre (Une saison en Enfer, Editions Eyrolles) avant de piétiner son adversaire hier soir. L’envie, la culture de la gagne, la gestion d’un match, l’emprise mentale associées à un recrutement judicieux témoignent du bien fondé des options choisies par le technicien bordelais.

Si s’ajoute à cela la vindicte d’une équipe titillée par la suffisance d’un Teddy Thomas qui s’était rendu probablement sur un ring de boxe la veille pour provoquer son vis-à-vis, si s’ajoute à cela aussi le talent d’une ligne de trois quarts explosive… Tout est réuni pour que Bordeaux prétende au meilleur à la fin de la saison. Une belle Orange à cette belle équipe.

Et une requête ! Qui pour écrire un autre bouquin dont le thème principal serait  » comment terminer un match sans le perdre ? « . Vous avez sans doute déjà en tête un certain nombre de joueurs, voire un groupe complet, pour lesquels sa lecture serait obligatoire…. et son application requise systématiquement.

Cordialement et rugbystiquement votre

Yvon Cauchois

Président des Amis du Stade français Paris

Partagez !