Jean-Pierre, tu nous quittes

Profonde tristesse et vive émotion en apprenant le départ de Jean-Pierre Roussel le 10 décembre 2021 à l’âge de 67 ans.

Jean-Pierre, tu nous quittes. Tu menais depuis des mois un combat bien inégal pour lequel l’implacable issue ne faisait malheureusement aucun doute. Combattif, digne tu es venu à Jean-Bouin jusqu’au dernier moment (le 5 décembre) toujours heureux, toujours fidèle et fier de soutenir ton Club de cœur, le Stade-Français Paris.

Jean-Pierre, tu nous quittes. « Ami » de la première heure (carte n° 54, ton nombre magique), tu as passé près de vingt ans dans les travées de Jean-Bouin et quelques années dans celles de Charléty. Tu as également participé activement au fonctionnement de notre Association pendant maintes saisons. Avec bonhomie, avec gaieté, toujours souriant, avide de ton amour du rugby.

Jean-Pierre, tu nous quittes. Globe-trotteur émérite, ta passion du voyage te menait partout où le rugby se jouait. De l’Hexagone, aux Six Nations, aux stades de la Coupe d’Europe (avec une petite préférence pour l’Irlande) et jusqu’au pays des kangourous en soutien des Bleus du 13 octobre au 27 novembre 2003 à l’occasion de la 5ème Coupe du Monde. Toi, un des acteurs principaux fermement impliqué dans le périple australien de 4 « Amis » (voir Bord de Touche n° 29). Sans aucun doute un de tes plus beaux, de tes plus grandioses souvenirs.

Jean-Pierre, tu nous quittes. Eternel supporter, toujours partant pour des rencontres insolites. Eternel amoureux du rugby si cher à ton cœur pour la convivialité et l’amitié. Eternel connaisseur de la règle en arbitre rigoureux que tu fus. Intrépide, toujours le premier à refaire le match au cours de troisièmes mi-temps délicieuses et chaudes.

Jean-Pierre, tu nous quittes. Ton sourire, ton rire, ta gouaille, ta gentillesse, ta générosité resteront à tout jamais bien tapis au fond de nos cœurs.
Jean-Pierre dit Fifty-One, tu rejoins tant et tant d’Amis que désormais ton bonheur sera sans égal pour poursuivre l’analyse de la règle, pour la sublimer. Vous pourrez ainsi tous ensembles pour l’éternité vivre sans réserve votre passion du rugby.

Nos plus profondes et amicales pensées à Lénaic ton fils, à ta famille et tes amis.

Au revoir J.-P.

Par Jean-Michel Gomit – Ancien Président des Amis du Stade Français Paris

Partagez !