La noix de la semaine

Cinq rencontres de cette 15ème journée du Top 14 ont pu se dérouler ce week-end dans les conditions de jauge que l’on sait (5 000 en extérieur, 2 000 en salle). Le propos n’est pas de commenter la mesure, en revanche il est question de mesurer ses modalités d’application.

Notre Stade se déplaçait à Castres et l’enceinte de Pierre Antoine n’a pas dérogé au constat que nous avons pu faire un peu partout : certaines tribunes désertées, les autres occupées sans la distanciation de rigueur.

Apparemment les directions de stades n’ont pas saisi le sens des mesures prises, arguant du fait que la mobilisation de stadiers (et par conséquent un coût à prendre en charge) serait nécessaire.

Pourtant l’exemple en football du match Lens-Lille avait scandalisé tout le monde une semaine plus tôt, les 5 000 spectateurs s’agglutinant dans un même espace. En somme, quand une règle est édictée, comme dans de nombreux domaines, le sujet devient «  comment la respecter a minima sans la transgresser ».

Comment le Stade va-t-il répondre à l’exigence face au Connacht le dimanche 23 ?  Nous le saurons bientôt. Dans cette attente, une Noix d’honneur à ces directions de stade qui, pourtant font le constat, au quotidien, de la propagation du virus.

Vont-elles, si la mesure de la jauge proportionnelle à la capacité de l’enceinte, adopter la même attitude ? Réponse imminente !

Cordialement et rugbystiquement votre

Yvon Cauchois

Président des Amis du Stade français Paris

Partagez !