Noix d’Honneur à Luc Ramos

La 8ème journée comportait le soutien à Octobre Rose, elle était aussi la Journée de L’Arbitrage, marquée par le coup d’envoi fictif sur tous les stades donné par de jeunes arbitres. Souhaitons-leur le meilleur pour la suite  et de trouver l’inspiration auprès des meilleurs sifflets hexagonaux.

Pas auprès de Luc Ramos qui officiait à Clermont.

Au delà de décisions obscures et contestables, l’une de ses réflexions, bien audibles lors du direct, mérite qu’on s’y attarde. Au capitaine clermontois, qui lui faisait observer, suite à une faute adverse sanctionnée d’une simple pénalité, qu’une semaine plus tôt une faute identique dans son groupe leur avait valu un « jaune », Luc Ramos, en panne d’inspiration, lui a répliqué que ce jour-là, ce n’était pas lui qui arbitrait !

Nous avons, à maintes reprises, souligné que l’arbitrage se devait d’être cohérent d’autant que la décision, de nos jours, est le fruit d’une consultation entre arbitres de champ et arbitres vidéo. La réponse qu’a faite Mr Ramos suggère, non pas que deux fautes ne sont pas forcément identiques (ce que nous aurions compris), mais que des décisions peuvent encore faire le grand écart !

World Rugby a encore du pain sur la planche. Sur celle-ci figure déjà la Noix d’honneur de Luc Ramos. Il l’a méritée.

Cordialement et rugbystiquement votre

Yvon Cauchois

Président des Amis du Stade français Paris

Partagez !