La semaine stadiste, s1

Samedi 31 décembre

Ö rage, Ô désespoir ! que n'ai-je tant vécu que pour cette infamie !!! Si ce pauvre Don Diègue était supporter du Stade, c'est exactement ce qu'il aurait pu dire après la catastrophe de samedi en terre girondine. Voila en effet une pilule bien dure à avaler. Comment expliquer qu'en menant 6 à 0 après 20 minutes, les Béglo-bordelais n'ayant jamais franchi la ligne médiane, ce match ait pu nous échapper à ce point. Un coup d'arrêt à la bonne série Stadiste, mais peut être salutaire car ayant remis les choses à leur place. Nous ne sommes pas encore assez solides mais il va falloir rebondir et vite car les Castrais vont se présenter samedi avec la ferme intention de distancer un rival sérieux dans la course aux barrages.
Enfin comme le disait Chimène dans le même Cid : "Va je ne te hais point". Cela fait du bien un peu de culture !

Dimanche 1 janvier

Lendemain de réveillon, avec hélas la gueule de bois pour certains. Mais soyons optimistes et souhaitons nous le meilleur pour cette nouvelle année. Le meilleur ce serait bien sûr une place de notre Stade dans le dernier carré en Top 14, et se refaire une petite finale de "Amlin Cup" mais victorieuse cette fois, au printemps du côté de London.
Souhaitons également qu'il y ait moins d'abrutis dans certains stades et que le "Fair Play " retrouve sa place dans les tribunes de certaines villes, qu'il a déserté ces derniers temps.
Souhaitons aussi aux "Amis" une bonne année et que cette association continue dans la voie qu'elle s'est tracée, celle du respect, de la convivialité et du soutien à son équipe préférée. Avec un comité directeur soudé où chacun a sa place.
Pas de résultats de jeunes encore cette semaine, la trêve des confiseurs est passée par là.

Lundi 2 janvier

La moitié de la saison vient à peine de se terminer que les journeaux ne parlent déjà que de la prochaine. Et le plus fort est que ce ne sont pas les joueurs qui font la Une, mais les entraîneurs. Si nous ne savons pas encore qui entraînera qui, nous savons par contre qui n'entraînera plus qui. Prenons l'Union Bêgles-Bordeaux, adios Delpoux, idem à Agen, bye-bye le duo Lanta-Deylaud, certainement à Bayonne Faugeron devra reprendre son tour de France et à Castres, Travers est lui aussi prêt pour le départ. Dire qu'il y a encore quelques années, certaines équipes n'avaient même pas d'entraîneur en titre, que souvent, c'était le capitaine ou un prof de gym qui menait l'entraînement, eh oui tout change, mais est ce un bien ? Pas sûr. Le rugby était certainement plus marrant à cette époque.

Mardi 3 Janvier

Une fois n'est pas coutume, mais de temps en temps, il faut se faire plaisir et assi appeler un chat un chat. Sans forfanterie aucune, le site des "Amis" est certainement ce qui se fait de mieux au niveau d'un site d'une association de supporters. La meilleure preuve en est que des amoureux du rugby de toute la planète viennent le visiter. C'est un peu comme dans un ancien magasin, on y trouve tout ce qu'un amoureux du Stade peut chercher. Bravo au concepteur, Daniel Bruyère et aussi, particulièrement à Jean René Hulot, qui m'épate avec ses statistiques, quelle précision.
Si vous n'avez pu vous procurer "Bord de Touche", vous pouvez désormais le trouver à la boutique du Stade et au "Bistro du Stade" à Géo André ainsi qu'à la "Maison des Associations " du 16ème arrondissement qui a la gentillesse de nous accueillir.

Mercredi 4 janvier

La chanson le dit : "Nous n'irons plus au bois", mais par contre le Stade ira bien au "Saut du Loup" malgré les manifestations qui se déroulent à Boulogne Billancourt. La Mairie de la ville des Hauts de Seine ne donne pas l'impression d'accélérer le mouvement pour obtenir un terrain pour ses rugbymen. Après, il est aisé d'accuser le Stade Français de tous les maux. Habitude boulonnaise, car ne l'oublions pas (et je suis bien placé pour le savoir) la Mairie de Boulogne s'est alliée au Maire du 16ème pour combattre le projet "Jean Bouin".
Si vous voulez bien revenir quelques années en arrière, une enquête de l'Equipe Magazine plaçait la ville de Boulogne-Billancourt dans les dernières villes sportives de l'hexagone. A première vue, çà n'a pas changé et c'est bien dommage pour l'ACBB, grand club omnisport s'il en est, dont les dirigeants mêritent le plus grand respect.

Jeudi 5 janvier

La France du rugby l'attendait, elle l'a eu. PSA (Philippe Saint André pour les initiés, la culture, toujours la culture !!) a donné sa liste des trente joueurs qui vont préparer le premier match du "Tournoi" contre les Italiens. En fin de compte, pas trop de surprises, mais çà, il fallait s'y attendre. Deux de nos Stadistes feront partie de l'aventure, Dimitri et Pascal. Ce n'est que justice, surtout pour Pascal qui s'affirme de match en match comme un très grand seconde ligne. Déception pour Julien Dupuy, qui vue sa première partie de saison, méritait mieux. Vous allez me trouver égoiste Julien, et vous aurez bien raison, mais nous avons tellement besoin de vous, que cette non sélection va vous donner les "crocs" et que nous allons en profiter. Ce n'est, c'est certain que partie remise.

Vendredi 6 janvier

Je l'aime bien le père Bruyère, mais il m'entraine toujours dans des trucs pas possibles. Regardez bien la banderole "Bonne Année" que vous verrez demain à Charléty. La confectionner m'a rappelé quand je jouais aux billes à l'école. La seule différence est qu'à cette époque j'avais les genoux préparés à ce genre d'aventure et de plus et surtout, j'avais beaucoup moins de mal à me relever. Heureusement encore que j'ai réussi à le convaincre de mettre 2012 à part, comme çela l'année prochaine, il y aura moins de boulot.
Nous espérons que ces voeux de "Bonne Année" boosteront nos joueurs et qu'ils se rappeleront qu'ils nous doivent une revanche. C'est une bonne occasion de coller au groupe de tête et d'y rester.
Nous avons mal terminé l'année, pas question de commencer de la même maniére. Alors les gars : "On s'y colle, et sérieux".
A la semaine prochaine, un massage, une tisane et au lit !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!