La semaine stadiste, s5

Samedi 28 janvier

Cela devient énervant cette incapacité à gagner un match à l'extérieur. Nouvelle défaite en déplacement, et qui plus est chez un de nos riveaux directs à la qualification. De match, il n'y en eu plus en seconde mi-temps, nos joueurs étant à tous coups débordés par une équipe de Montpellier toujours aussi séduisante. Il va quand même falloir se poser les bonnes questions, car sans des points pris à l'extérieur, pas la peine de songer aller plus loin dans l'aventure du Top 14. Comment gagner des matchs en étant aussi pénalisés ? Nos Stadistes ont-ils oublié le réglement ? Ce sont toujours les mêmes fautes qui sont sanctionnées, il doit bien quand même y avoir une solution mais maintenant il faut faire vite car il n'y aura plus de droit à l'erreur et le prochain match à Bayonne ne sera pas une partie de plaisir.
Merci quand même à Agen et au Racing qui ont oublié de gagner,ce qui nous permet de rester sixième et dans les clous pour les barrages.

Dimanche 29 janvier

Pas de Championnat pour les "Reichel" et les "Crabos", mais nos "Espoirs" continuent leur marche en avant. Peut- être un peu moins souverains qu'avant les fêtes, mais toujours en tête avec six points d'avance sur La Rochelle. Aujourd'hui, victoire sur les Biarrots 28-26, pas facile, mais le boulot est fait.
Pour en revenir au match d'hier, je me demande à quoi Fabien Galthié s'était "shooté", car son attitude pendant tout le match fut celle d'un excité de haut niveau, la preuve son coup de pied à suivre dans une bouteille d'eau minérale, qui heureusement n'a atteint personne. Du calme Fabien, la saison est encore longue, ne nous faites pas un "Nervous Breackdown". Serait-ce la patte de Loulou Nicolin ?

Lundi 30 Janvier

Je voudrais réparer un grave oubli. Depuis plusieurs semaines je veux vous dire qu'une équipe féminine a vu le jour au Stade et vous tenir au courant de son évolution. Le 15 Janvier est a marquer d'une pierre blanche, car ce jour a vu la première victoire de cette équipe après deux défaites. Victoire 21-10 contre le CS Léodonien. Bravo les filles, continuez ! A noter que dans cette équipe, une seule fille a déjà joué au rugby, leur mêrite n'en est que plus grand.
Une petite pensée pour Fabrice Landreau, pour qui j'ai beaucoup d'admiration, et qui est en train de gagner enfin son pari avec Grenoble. Je ne voudrais pas lui porter la poisse, mais cette victoire chez le rival Montois vaut son pesant de cacahuétes.
Il faudra se méfier de cette équipe d'Exeter en quart de la 'Amlin Cup", cette formation est allée vaincre les Wasps sur leur terrain, à prendre très au sérieux.

Mardi 31 janvier

Dans le Midol d'hier, on en apprends un peu plus sur les problèmes financiers qu'a connu le Stade. La société Sportys parait bien porter la responsabilité de la crise qui a secoué notre équipe l'été dernier et qui a amené Max a céder la présidence à Thomas Savare. Une sombre affaire de vignoble bourguignon à sauver de la faillite par son dirigeant principal a fait que le Stade n'a pas reçu ce qui lui était dû, pas seulement le Stade d'ailleurs, mais assi Biarritz et l'USAP, ces derniers moins sérieusement touchés que les Parisiens. Quand on pense que Serge Kampf himself, faisait partie des actionnaires de Sportys, on en tremble encore.
A la lecture de l'article, on se rends bien compte que notre Max n'a toujours pas digéré cette pénible histoire et on le comprends très bien.

Mercredi 1 Février

Le Président Revol veut réunir tous les présidents des clubs pros pour discuter des derniers événements qui ont secoué la planète rugby. Il a bien raison,car tout ceci frôle le grotesque. Ces présidents qui se croient autorisés à faire et dire n'importe quoi commencent sérieusement à nous les briser menus. Non seulement les présidents, mais voilà que maintenant les entraineurs s'en mêlent. Bernard Laporte n'a il me semble qu'à se taire, car pour donner des leçons, il faut être irréprochable. Un petit examen de conscience est indispensable pour "Bernie". A noter que nul n'est prophéte en son pays, car l'Aficion toulonnaise ne goûte guére l'attitude de son président.

Jeudi 2 février

Nous aurons deux stadistes présents sur la pelouse au coup d'envoi du match de samedi au SDF. Sergio (honneur à l'invité) et Pascal représenterons nos couleurs pour l'ouverture du Tournoi. Dimitri sera remplaçant et David 23ème homme. Pour la première fois depuis longtemps aucun des frangins Bergamasco ne sera là, avec l'arrivée de Jacques Brunel, c'est vraiment une page qui se tourne chez nos Amis transalpins. N'oublions pas Jonathan Danty avec les moins de 20 ans contre ces mêmes Italiens demain soir à Bourgoin. Si le temps le permet bien sur, car la France se les pêle.

Vendredi 3 février

Nouvel épisode rocambolesque dans ce beau pays du rugby. Le Racing se sépare du géant barbu, à la suite d'un clash entre le joueur et son entraîneur. Résultat d'une lente dégradation des rapports entre Berbizier et ses joueurs. Jacky qui devait avoir le cul entre deux chaises a tranché. Après l'éviction de Mannix, pas sur que tout ceci se révéle positif pour les Ciel et Blanc. Ce qui est certain en tous cas, c'est que l'affectif, si cher à Max et à bon nombre d'acteurs du monde du rugby, n'a pas sa raison d'être du côté de Colombes et de La Croix de Berny. Si l'on se rappelle les propos pour le moins condescendants du président du Racing à l'encontre de son homologue Stadiste lors de son arrivée à la tête du club francilien, on peut se marrer et envoyer Jacky aux cours du soir.
France, ton Rugby fout le camp et à la vitesse où cela va, ce seront bientôt les "manchots " qui nous donneront des leçons.
Dommage pour Jonathan Danty, mais vu l'état du terrain à Bourgoin, le match contre l'Italie a été annulé, sage précaution. Espérons qu'il n'en sera pas de même demain, car alors,bonjour le calendrier !

Allez bonne semaine à tous,à vendredi prochain et bon vent à l'Equipe de France.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!