Les gestes de l’arbitre (3)

Après avoir sifflé une pénalité l’équipe bénéficiaire peut la jouer rapidement à la main.

Le joueur se saisit du ballon, le « tape » pour lui-même et avance dans la défense adverse. La pénalité est considérée jouée, à condition que le ballon ne touche pas le terrain. Dès que le ballon a été « tapé », les joueurs adverses à plus de 10 m (la nouvelle pénalité se jouera 10 m plus loin que la précédente et les défenseurs devront se situer à 10 m de ce point sur une ligne parallèle aux lignes d’en-but) peuvent monter pour défendre sur lui.

Les gestes de l'arbitre (2)Tout défenseur à moins de 10 m du point de la pénalité est hors-jeu et ne peut pas faire acte de défense sur le porteur du ballon.
Si malgré tout, il monte et qu’il plaque le porteur du ballon, l’arbitre sifflera une nouvelle pénalité en indiquant par son geste, les 2 bras levés et les mains ouvertes le chiffre 10, signifiant que les défenseurs doivent reculer de 20 m* par rapport au point de pénalité précédent où une nouvelle pénalité sera jouée. Cette pénalité ne pourra plus être jouée rapidement. Elle sera soit tapée en touche, soit tapée pour gagner 3 points, soit jouée en mêlée ou si on est à 5 m, jouée en ballon porté.

Les gestes de l'arbitre (3)L’arbitre a les épaules parallèles aux lignes de touches et le bras tendu vers l’équipe fautive en faisant des moulinets
indiquant que le plaqueur est resté au contact du joueur plaqué et ne s’est pas dégagé assez rapidement, gênant la relance de l’équipe attaquante.
Sur un plaquage, le plaqueur et l’assistant plaqueur éventuel doivent se dégager de la zone de plaquage et ne pas gêner ou ralentir la récupération du ballon par l’équipe attaquante.

Les gestes de l'arbitre (3)L’arbitre a les coudes écartés à hauteur de la poitrine et les mains jointes. Il fait un mouvement de va et vient vers la poitrine.
Le joueur plaqué n’a pas lâché le ballon et continue de le tenir malgré le conteste.
Sur un plaquage le joueur plaqué doit lâcher le ballon.

Il peut le mettre à disposition de ses partenaires en le déplaçant vers eux, mais ce geste doit être réalisé simultanément au plaquage. Dès que le plaqué a lâché le ballon il n’a plus le droit de le reprendre dans cette phase de jeu.

Par Daniel et Irène Rung

Photos (1) (2) (3) extraites du fascicule « World_Rugby_Laws_2016_FR.pdf » depuis le site http://laws.worldrugby.org

Retrouvez tous les articles en suivant ce lien amistade-paris.fr/bord-de-touche-3/question-arbitrage

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!