Les gestes de l’arbitre (5) – Le jeu déloyal

Nous allons entamer une série un peu sujette à interprétation de la part de l’arbitre mais surtout du public. Il s’agit du jeu déloyal. Nous ne pourrons pas être exhaustif tant la palette est étendue.

Les gestes de l'arbitre (5) - Le jeu déloyalL’arbitre a les épaules parallèles aux lignes d’en-but et fait face à l’équipe fautive. Il lève une jambe et la redescend.

Signifiant par ce geste qu’un joueur a volontairement piétiné un joueur au sol (stamping). La marge est étroite entre prendre appui et piétiner un joueur.

Sur un ruck ou une mêlée spontanée, il est interdit de marcher ou de piétiner un adversaire au sol. Le joueur ne peut utiliser le pied que pour récupérer la balle si elle disponible. Il sera sanctionné au minimum par une pénalité.


Les gestes de l'arbitre (5) - Le jeu déloyalL’arbitre a les épaules parallèles aux lignes de touche. Il lève le bras et puis vient frapper la main ouverte avec son poing.

Signifiant par ce geste qu’un joueur s’est rendu coupable de jeu déloyal en ayant volontairement frappé un adversaire.

Tout joueur commettant délibérément une infraction doit être soit réprimandé, soit averti qu’il sera temporairement ou définitivement exclu s’il récidive ou s’il commet une faute similaire. Il sera sanctionné au minimum par une pénalité.

Les gestes de l'arbitre (5) - Le jeu déloyalL’arbitre a les épaules parallèles aux lignes d’en-but un bras tendu sur le côté, il balance son avant-bras de droite à gauche.

Signifiant par ce geste qu’un(des) joueur(s) est hors-jeu de ligne.

Tout défenseur non lié à un ruck doit se situer derrière une ligne fictive parallèle aux lignes d’en-but et passant par les pieds du dernier participant du ruck.

Il sera sanctionné par une pénalité.


Les gestes de l'arbitre (5) - Le jeu déloyalL’arbitre a les épaules parallèles aux lignes d’en-but et fait face à l’équipe fautive. Il croise les bras à hauteur du buste.

Signifiant par ce geste qu’un attaquant sans ballon est venu au contact d’un défenseur l’empêchant d’aller défendre sur le porteur de la balle. Cette faute est considérée comme un acte d’anti-jeu.

Un joueur ne doit pas volontairement se déplacer ou se tenir dans une position telle qu’il empêche un adversaire de plaquer le porteur du ballon. Il sera sanctionné par une pénalité.

Par Daniel et Irène Rung

Photos (1) (2) (3) (4) extraites du fascicule « World_Rugby_Laws_2016_FR.pdf » depuis le site http://laws.worldrugby.org

Retrouvez tous les articles en suivant ce lien amistade-paris.fr/bord-de-touche-3/question-arbitrage

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!