Etre Supporter c’est supporter et non être supporté

Le report d’un match et ses conséquences.

Ce sont des situations que les habitués du rugby connaissent. Les plus à plaindre furent nos amis Irlandais, ballottés entre Paris et Bruxelles. Et ils ne se sont pas plaints.

Nous avons déjà maintes fois participé à des déplacements où le match fut annulé, sans nous plaindre. Car être supporters, c’est supporter, et non être supporté. C’est donné, sans réclamer. C’est avoir l’immense joie d’être, quelquefois, remerciés et reconnus.

Par ailleurs, nous vous rappelons les règles des instances suprêmes, ici l’ERC :

“l’arbitre décide dans l’heure précédent le match s’il sera joué ou non”. Et pas plus tôt, car il serait alors sujet à réclamation. Il est le seul à décider. Il en va des risques de blessures des joueurs.

Les supporters, et les équipes se doivent en conséquence de demeurer présents pendant cette heure, au cas où l’arbitre décidait de jouer. Ce que nous avons fait, en profitant pour visiter une ville splendide. Et nous ne regrettons absolument pas notre déplacement.

Pour mémoire

1.1 SOL DE L’ENCEINTE DE JEU

(a) Obligation : la surface du sol ne doit à aucun moment être dangereuse pour la pratique du rugby.

(b) Type de surface : la surface du sol doit être engazonnée ou, en cas d’impossibilité, peut être recouverte de sable, d’argile ou de gazon synthétique. Il est possible de jouer au rugby sur de la neige à condition que cette dernière et le sol soient sans danger. Les surfaces dures en permanence comme l’asphalte ou le ciment sont interdites.

En cas d’utilisation de gazon synthétique, celui-ci doit être conforme au Règlement 22 de l’I.R.B.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!